Joëlle Maison rappelle la ministre Schyns à ses responsabilités

Joëlle Maison rappelle la ministre Schyns à ses responsabilités

Ce mardi 15 mai, Joëlle Maison, cheffe de groupe DéFI à la Fédération Wallonie-Bruxelles, est intervenue 4 fois (p. 12, 17, 40 et 44 du compte rendu intégral) lors de la commission de l’Éducation.

Face aux nombreuses critiques que connaît l’Enseignement francophone ces derniers mois, la cheffe de groupe DéFI a demandé à la ministre cdH de l’Education, Marie-Martine Schyns, de “prendre ses responsabilités”. En effet, Joëlle Maison a interpellé la Ministre à 4 reprises, afin de clarifier la situation sur de nombreux points.

? Que faire face à la pénurie d’enseignants ?

Après une proposition pour le moins interpellante, où la Ministre suggérait de rappeler les enseignants pensionnés, cette dernière n’a toujours pas rendu de réponse fiable.

Joëlle Maison déplore “une situation dramatique”, qui aurait pu être prévue dès 2012, avec la sortie d’un rapport de la Commission européenne mettant en avant l’arrivée de la situation que nous connaissons actuellement. Il est donc “plus que le temps de s’y atteler”, et de trouver des “solutions rapides et cohérentes” en matière d’éducation.

Ainsi, l’élue DéFI a proposé que l’on s’inspire des politiques des pays voisins qui ont dû faire face à ce même type de situation. Mais la solution va surtout venir d’une hausse du recrutement dans le corps enseignant. L’urgence est de “promouvoir le métier”.

Face à cette première interpellation, la ministre de l’Education a admis ne pas “avoir de solution miracle”, si ce n’est le recrutement de personnel n’ayant pas les diplômes requis habituellement.

? Réformer les statuts, la solution ?

40% des jeunes enseignants quittent leur métier dans les cinq premières années d’exercice. C’est pourquoi, face à cet abandon, il est important de mettre en place une réforme profonde du statut des enseignants. Joëlle Maison propose ainsi un véritable “décloisonnement de notre système éducatif” pour éviter le décrochage des enseignants. Il n’est plus possible de voir “trois statuts pour trois réseaux”.

Alors que la ministre Schyns reconnaît qu’il s’agit d’un “des gros chantiers à venir”, la cheffe de groupe DéFI lui demande “de prendre position”.

? Les échecs du décret Inscription

Pour rappel, ce décret porte sur l’inscription en première année du secondaire. Déjà fort remis en question, ce décret est à nouveau accablé par un rapport de l’Université catholique de Louvain (UCL).

Les experts dénoncent l’apparition d’une “discrimination entre les parents informés et ceux qui ne le sont pas”. Joëlle Maison s’est donc permis d’interpeller la Ministre à ce sujet. En effet, certains parents établiraient “un classement des établissements selon une stratégie bien définie” en ne mettant pas leur premier choix en première position.

Désormais, pour l’élue amarante, Marie-Martine Schyns doit prendre ses responsabilités : “ce décret ne fait pas consensus (…) ce n’est pas parce que le sujet est délicat et que vous n’avez pas envie de vous y atteler (…) que vous devez refiler la patate chaude au Parlement”.

? Qu’est devenu le projet de plateforme PIA ?

Pour terminer, Joëlle Maison s’est aussi inquiétée de la construction du projet PIA, qui ne semble pas avoir véritablement vu le jour. Pour rappel, il s’agit du projet individuel d’apprentissage qui devrait permettre de favoriser l’école inclusive. Cette avancée majeure en matière d’éducation pourrait ainsi permettre la détection précoce des difficultés scolaire. Or, ce projet novateur peine à voir le jour.

En effet, la cheffe de groupe DéFI déplore l’absence de communication entre les écoles, et parfois même au sein d’un même établissement, afin de pouvoir suivre au mieux les élèves. Ce système est, actuellement, uniquement organisé par des ASBL ou des entreprises privées.

La commission de l’Education a ainsi permis à Joëlle Maison de mettre en exergue les nombreux problèmes qui touchent notre système éducatif. Or, il est nécessaire de pallier ceux-ci dans les plus brefs délais.

Laissez un commentaire

Close